Comment lire les statistiques

STATS AU BÂTON – Stats standards

 

GS (Games Started) : nombre de matchs débutés comme titulaire
PA (Plate Appearance) : nombre de présences au bâton
AB (At-Bats) : nombre de présences OFFICIELLES au bâton = PA – BB – HBP – SH – SF
R (Runs) : nombre de points marqués
RBI (Runs Batted In) : nombre de points produits (un frappeur fait marquer un coureur sur base)
H (Hits) : nombre de coups sûrs (frappe qui permet à un batteur d’arriver sur base sans erreur de la défense) = 1B+2B+3B+HR. On distingue les coups sûrs d’une base (1B – simple), de deux bases (2B – doubles), trois bases
(3B – triples), quatre bases (HR – home-runs)
TB (Total Bases) : nombre total de bases = 1B + 2*2B + 3*3B + 4*HR
BB (Base On Balls) : nombre de buts sur balles (quatre mauvais lancers du lanceur ce qui permet au batteur d’atteindre la première base « gratuitement »)
SO (Strike-Out, noté aussi K) : nombre de retraits sur prises
HBP (Hit By Pitch) : nombre de fois qu’un batteur s’est fait atteindre par un lancer (ce qui permet au frappeur d’atteindre la première base « gratuitement »)
SH (Sacrifice Hit) : frappe de type « amorti ». Le frappeur se fait généralement éliminer mais son amorti permet aux coureurs de progresser d’une base
SF (Sacrifice Fly) : chandelle sacrifice. Une balle frappée en champ extérieur, captée de volée par la défense (donc le frappeur est éliminé) mais qui permet à un coureur en troisième base de marquer un point

 

STATS AU BÂTON – MOYENNES

 

AVG (Average) : moyenne au bâton = H / AB. Par exemple Vincent Choné a frappé 10 coups sûrs en 24 présences officielles au bâton, soit une moyenne de 417 (on exprime la statistique sur 1000).
OBP (On-Base Percentage) : moyenne de présence sur les bases. La même chose que la moyenne au bâton, en ajoutant les buts sur balles (BB) et atteints par un lancer (HBP) = (H + BB + HBP) / (AB + BB + HBP + SF)
SLG (Slugging Average) : moyenne de puissance, permet de mesurer la puissance d’un frappeur = TB / AB
BABIP (Batting average on balls in play) : moyenne au bâton lorsque la balle est mise en jeu (excepté les homeruns) = (H – HR) / (AB – SO – HR + SF)

 

STATS SUR BASE

 

SB% : moyenne de bases volées = SB / (SB+CS)
SB (Stolen Base) : nombre de bases volées par un coureur (progression d’une base sans l’aide d’une frappe d’un coéquipier)
CS (Caught Stealing) : nombre de fois qu’un coureur s’est fait retirer en tentant de voler une base

 

STATS SUR BASE – Ratios

 

SO% : pourcentage de passages au bâton qui se terminent en retraits sur prises = (SO / PA) * 100
BB% : pourcentage de passages au bâton qui se terminent en buts sur balles = (BB / PA) * 100
BH% : pourcentage de passages au bâton qui se terminent en coups sûrs de plus d’une base (double, triple ou home-run) = ((2B + 3B + HR ) / PA) * 100
X/H % : pourcentage de coups sûrs de plus d’une base (double, triple ou home-run) = ((2B + 3B + HR) / H) * 100
SO/BB : ratio retraits sur prises / but sur balles
AB/SO : par exemple un chiffre de 8.3 signifie qu’un frappeur se fait retirer sur prises tous les 8.3 passages au bâton
AB/RBI : même chose avec les points produits
IP% : pourcentage de passages au bâton qui se terminent avec la balle mise en jeu = ((AB-SO-HR+SF) / PA) * 100

 

STATS AU LANCER – Stats standards

 

G (Games) : nombre de matchs joués
GS (Games Started) : nombre de matchs joués comme lanceur partant
W (Wins) : nombre de victoires
L (Losses) : nombre de défaites
ERA (Earned Runs Average) : moyenne de points mérités = 9 * ER / IP
ERA7 (Earned Runs Average) : cette même moyenne ramenée sur 7 manches (format des matchs en Nationale 1 et Régionale 2) = 7 * ER / IP
IP (Innings Pitched) : nombre de manches lancés
H (Hits) : nombre de coups sûrs concédés
R (Runs) : nombre de points concédés
ER (Earned Runs) : nombre de points mérités concédés
BB (Bases On Balls) : nombre de buts sur balles concédés
SO (Strike-Out) : nombre de retraits sur prises
HBP (Hit By Pitch) : nombre de fois qu’un lanceur a atteint un frappeur par son lancer
WP (Wild Pitch) : lancer fou que le receveur n’est pas capable d’attraper et qui permet aux coureurs de progresser sur bases
BF (Batters Faced) : nombre de batteurs affrontés

 

STATS AU LANCER – RATIOS

 

WHIP (Walks + Hits Per IP) : nombre de buts sur balles et de coups sûrs moyens concédés par manche = (BB + H) / IP
H/7 : nombre de coups sûrs moyen par match (7 manches)
BB/7 : nombre de buts sur balles moyen par match (7 manches)
SO/7 : nombre de retraits sur prises moyen par match (7 manches)

 

STATS EN DEFENSE – Stats standards

 

G (Games) : nombre de matchs joués
GS (Games Started) : nombre de matchs joués comme titulaire
Inn (Innings) : nombre de manches jouées en défense
PO (Putout) : nombre de retraits effectués
A (Assist) : nombre d’assistance (le fait de participer à un retrait en relançant la balle notamment)
E (Errors) : nombre d’erreurs commises
Ch (Chances) : nombre d’opportunités totales d’effectuer un retrait = PO + A + E

MOYENNE BA

La moyenne BA est calculée en divisant le nombre de coups sûrs par le nombre de présences au bâton. La formule se présente comme suit :

\mathrm{Moyenne~au~b\hat{a}ton} = \frac{\mathrm{Coups~s\hat{u}rs}}{\mathrm{Pr\acute{e}sences~au~b\hat{a}ton}}

La moyenne au bâton indique le nombre de fois qu’un frappeur atteint les buts avec un coup sûr. Elle est écrite en anglais avec un point (.301) mais en français avec une virgule (,301). Une moyenne supérieure à ,300 est considérée comme excellente.

 

Evenement des Jaguars
  • No Events
Rejoindre notre équipe

Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder au bulletin d'inscription